Communiquer, Revue de communication sociale et publique

Fondée en 2009, Communiquer Revue de communication sociale et publique, anciennement Revue internationale de communication sociale et publique (RICSP), publie des textes pouvant participer à une meilleure compréhension des phénomènes de communication impliquant des êtres humains.

Communiquer vise à contribuer au rayonnement international et à l’institutionnalisation des savoirs produits par la recherche francophone en communication sociale et publique. Dans la poursuite de cet objectif, à l’hiver 2015, Communiquer a transféré tout son contenu éditorial sur Revues.org.

Communiquer s’adresse aux chercheurs, chercheuses et praticiens, praticiennes internationaux ayant des intérêts pour les domaines couverts par la revue. Elle est ouverte aux contributions de personnes provenant de différents horizons dont les problèmes de recherche portent sur l’un ou l’autre des champs d’intérêt de la revue.

Depuis 2015, Communiquer est reconnue par le Conseil national des universités (CNU) comme étant une revue qualifiante du champ des Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) – 71e section du CNU.

Indexation

Conformément aux politiques de diffusion sur la plateforme Revues.org, Communiquer est automatiquement référencée dans les bases suivantes :

  • Base (Bielefield Academic Search Engine)
  • EZB (Elektronische Zeitschriftenbibliothek)
  • Google Scholar
  • Journal TOCs
  • Mir@bel
  • New Jour
  • Sudoc
  • Isidore
  • OpenAIRE
  • WorldCat (OCLC)

La revue est également visible dans les bases de données utilisées en bibliothèques :

  • AtoZ (EBSCO)
  • 360 Core (Serials Solutions)
  • SFX (Exlibris)
  • LinkSolver (Ovid)

Ainsi que dans les outils de découverte ci-dessous :

  • DOAJ
  • EBSCO Discovery Service
  • Summon (Proquest)
  • Primo Central (Exlibris)
  • NSD (Base de données du Ministère de l'Éducation de la Norvège)

Le Comité éditorial de Communiquer travaille actuellement à son inscription dans d’autres bases de données afin d’élargir sa diffusion.


Numéro courant :

Communications au travail et conception de dispositifs de formation (18)

Le « tournant praxéologique », issu notamment des sciences de la communication, constitue une voie qui s’est déjà révélée féconde pour examiner en quoi et comment le langage peut être un moyen d’agir avec et sur autrui. Cette conception du langage dans une perspective interactionniste a ainsi contribué à éclairer l’organisation du travail dans différents champs professionnels à travers les échanges entre membres d’un groupe. Ces travaux ont montré comment l’apprentissage d’un métier naît des interactions quotidiennes médiatisées par un contexte socioculturel donné. À travers ce dossier, nous examinons plus avant en quoi l’analyse des situations interactives au travail ou en formation initiale et continue constitue un levier de développement professionnel des opérateurs, débutants ou plus expérimentés, dans les professions supposant de travailler avec et sur autrui. Les contributions de ce dossier thématique abordent différents types de questionnements, notamment en quoi et comment l’analyse de situations de communication au travail peut constituer une médiation pour comprendre l’organisation de l’activité professionnelle dans les métiers adressés à autrui. Elles interrogent également les dispositifs de formation en eux-mêmes, s’intéressant aux rapports entre chercheurs et professionnels, à la possible interfécondation de leurs savoirs respectifs, ou encore aux traces verbales témoignant de leurs effets en ce qui a trait à l’analyse de pratique constructive (ou non) collectivement engagée.

Varia 2016 (17)

Articles :

Louise Sauvé, Lise Renaud, David Kaufman et Emmanuel Duplàa    « Un essai de typologie à l’appui de l’utilisation des jeux par les aînés »  

Audrey Vandesrasier, Christine Thoër et Marie-Thérèse Lussier   « Vers une communication efficace en pharmacie : une approche par contextualisation de l’interaction pharmacien-patient »

Lisandre Labrecque-Lebeau   « La réception des conversations quotidiennes. Communication ordinaire et normativité sociale »   

Isabelle Paré   « La forêt dans les débats publics au Québec : le cas du documentaire militant L’erreur boréale »


Notes de lecture :

Karelle Arsenault :   Bonaccorsi, J., Bourdaa, M. et Raichvarg, D. (2015). Arts et créations au prisme des TIC. Paris, France : L’Harmattan.

Sylvie Fabre :   M. Bocquet (2015). Communication des entreprises et des institutions : un regard médiéval. Paris, France : Éditions L’Harmattan.

Patrick Deslauriers :  Pélissier, N. et Maas, E. (dir.) (2014). Vers une culture médi@tic? Médias, journalisme et espace public à l’épreuve de la numérisation. Paris, France : L’Harmattan.

Annonces

 
Aucune annonce n'a été publiée.
 
Encore plus d'annonces...