Communiquer, Revue de communication sociale et publique

Fondée en 2009, Communiquer Revue de communication sociale et publique, anciennement Revue internationale de communication sociale et publique (RICSP), publie des textes pouvant participer à une meilleure compréhension des phénomènes de communication impliquant des êtres humains.

Communiquer vise à contribuer au rayonnement international et à l’institutionnalisation des savoirs produits par la recherche francophone en communication sociale et publique. Dans la poursuite de cet objectif, à l’hiver 2015, Communiquer a transféré tout son contenu éditorial sur Revues.org.

Communiquer s’adresse aux chercheurs, chercheuses et praticiens, praticiennes internationaux ayant des intérêts pour les domaines couverts par la revue. Elle est ouverte aux contributions de personnes provenant de différents horizons dont les problèmes de recherche portent sur l’un ou l’autre des champs d’intérêt de la revue.


Numéro courant :

Perspectives en communication - Première partie (13)

La communication en tant que domaine d’étude n’a de cesse de questionner ses racines. Elle nous renvoie sans cesse à la multitude des disciplines qu’elle a adaptées, intégrées et assimilées pour développer de nouvelles démarches. Elle se laisse influencer et partage non seulement les objets de ces différentes disciplines, mais également leurs concepts et leurs méthodes. Elle cherche aussi à apporter un regard propre, communicationnel. Cet adjectif ouvre et signifie une volonté de forger une ou des perspectives nouvelles. La communication a donc à réfléchir à son positionnement par rapport à d’autres domaines ou disciplines, mais également par rapport à l’objet qu’elle étudie. Au cœur de ce dossier spécial se retrouve l’articulation de ces deux pistes de réflexion.

Varia 2015 (14)

Ce Varia sera publié au fil des articles évalués et validés en 2015. Appel à articles ouvert

Annonces

 

Appel à contribution - Animation et gestion des communautés en ligne : quelles rationalisations du social ?

 

*Pour tous les détails concernant cet appel à articles, suivez le lien.

L’étude de la socialisation électronique occupe une bonne partie des recherches en Communication. Depuis les premiers travaux de Josiane Jouët dans les années 80 (Jouët, 1989), jusqu’au développement plus récent questionnant la force des liens numériques (Casilli, 2010) ou les rapports de domination issues de ces formes de vivre ensemble en ligne (Granjon, 2012), notre communauté scientifique essaie de cerner au mieux la nature de ce lien, souvent teintée d’un imaginaire mythologique imprégnant des discours d’accompagnement dont la qualité performative fait l’objet de nombreuses réflexions critiques (Bouquillion & Matthews, 2010; Flichy, 2001; Galibert, 2013).

L’avènement des Réseaux Sociaux Numériques et la massification du Web Social ont tendance à faire disparaître pour partie la question « communautaire » au profit des catégories de « réseau social », « média social ». Pourtant, cette problématique a nourri nombre de travaux permettant d’avancer dans la compréhension des normes et des formes de la socialisation électronique (Cordelier & Turcin, 2005; Cordelier, 2015; Galibert, Lépine, & Pélissier, 2012; Heaton, Proulx, & Garcia, 2014; Klein & Proulx, 2012; Papacharissi, 2011). Le champ d’analyse de la dimension communautaire des formes de socialisation en ligne semble aujourd’hui majoritairement occupé par des approches fonctionnalistes et gestionnaires. Cet état de fait, s’il nous apparaît significatif d’une généralisation de l’instrumentalisation marketing et marchande du lien communautaire en ligne, doit nous encourager encore davantage à proposer une approche communicationnelle critique du Community Management : figure en cours d’institutionnalisation au service de cette instrumentalisation.

 
Publié: 2015-06-13
 
Encore plus d'annonces...